Éditions du Trianon




Intérêt
Les Éditions du Trianon ont participé assez tardivement à la renaissance du livre illustré après la première guerre mondiale, en réunissant un certain nombre de classiques de la littérature, ornés de bois et de cuivres gravés (pour la majorité des volumes) ou d’aquarelles reproduites et coloriées au pochoir (à partir de 1930 dans l’éphémère « Grande collection Trianon ». Ces livres de format in-8 Écu brochés suivent tous la même présentation, sous couverture rempliée imprimée en couleurs et ornée d’un encadrement (en deux tons).



1. Grande collection Trianon (liste partielle)

Les ouvrages de cette collection sont illustrés de huit ou de neuf aquarelles reproduites et coloriées au pochoir hors texte.

  • VILLON, François. Poésies. 1930. Aquarelles de lucien Boucher. Premier volume de la collection (couverture rouge).
  • VOLTAIRE. La Princesse de Babylone. Suivie de Contes divers. 1930. Aquarelles de Léon Zack. Deuxième volume de la collection (couverture verte).
  • BALZAC, Honoré (de) La Peau de Chagrin. 1930. Aquarelles d’Émilien Dufour. Troisième volume de la collection.
  • BAUDELAIRE, Charles. Les Fleurs du Mal. 1930. Aquarelles d’Edy-Legrand. Quatrième volume de la collection (couverture jaune-orangée).
  • LA FONTAINE, Jean (de). Contes. 2 volumes. Aquarelles de Joseph Hémard. Sixième volume de la collection (couverture bleue).
  • MUSSET, Alfred (de). La Confession d’un Enfant du Siècle. 1931. Aquarelles de Jean Olin. Septième volume de la collection (couverture jaune-orangée).
  • LONGUS. Daphnis et Chloé. 1931. Aquarelles de Constantin Somoff. Huitième volume de la collection (couverture grise)
  • LA FAYETTE (Madame de). La Princesse de Clèves. 1931. Aquarelles de Cahout. Onzième volume de la collection (couverture bleue).

2. Suppléments à quelques œuvres célèbres…

  • CARCO, Francis. Supplément au dialogue des courtisanes de Lucien. 1928. Avec 4 gravures sur cuivre de Pierre Gandon et 13 bois originaux de Constant le Breton. Édition originale.


Catégorie (1) Contenu éditorial 
 
Mots-clef Éditeur 
Évaluation 63.64 %
Contenu sous droits d'auteur — Dernière mise-à-jour : 2010-04-23 20:52:51

Recommandations

Édition originale. L'un des 1100 ex. sur vergé à la forme de Rives. Orné de quatre cuivres de Georges Gorvel dont deux d'après les dessins originaux d'André Rouveyre. Bois originaux (bandeaux et cul-de-lampes) d'Angelina Beloff. Un volume in-douze carré dans une reliure pleine en maroquin vert. Dos orné de fers spéciaux et du titre dorés. Plats ornés d'un double encadrement et d'un décor floral estampés à froid. Filets dorés sur les coupes. Gardes assorties. Première de couverture reliée en fin d'ouvrage. Dos passé, menus frottements à la reliure. Le première garde porte le timbre à sec de son ancien propriétaire. Sinon bel exemplaire, frais.

Les poésies de François Villon constituent le premier volume de la « Grande Collection Trianon », publiée par les éditions du même nom au début des années 1930. Le volume, sous couverture rouge (chaque tome de la collection possède sa propre couleur), réunit les recueils suivants : Le Lai, Le Testament et Poésies diverses. Cette édition limitée pour bibliophiles est en outre illustrée de huit hors-texte colorés au pochoir par Lecourt d’après les aquarelles originales de Lucien Boucher (ce dernier est notamment célèbre pour les affiches qu’il réalisa pour Air France...)

Première édition d’un roman tiré d’un manuscrit réputé perdu de Sully, ministre du roi Henri IV, ici donnée par P. De la Raudière (Le manuscrit, selon la préface, était alors en possession de M. Baratte ; le fac-similé d’un passage perdu a été donné dans la revue Manuscrit autographe d’avril 1930).

Bonne édition au tirage limité et justifié de ce classique de la littérature française, qui est ici illustré d'après les aquarelles originales de Cahout, reproduites et coloriées au pochoir par Beaufumé. Ce livre constitue le onzième volume qui a paru dans la « Grande Collection Trianon ». Recherché.

Très belle édition moderne illustrée de ce conte « nocturne » de Hoffmann, dans une traduction nouvelle par H.-J. Sikorski. Ce volume appartient à une collection au tirage très limité (450 exemplaires) ; chacun des tomes qui la composent ayant été tiré à part, l’ensemble est devenu introuvable, certains des volumes étant impossibles à se procurer et il est même très difficile de reconstituer la liste complète des différents tomes. Outre une traduction inédite de l’œuvre du plus grand romantique allemand, ce sont ses illustrations coloriées au pochoir (par Jacomet) qui distinguent la collection dirigée par Vladimir Pozner. Ces dernières sont de peintres étrangers, pour la plupart hongrois ou slaves, qui demeuraient à Paris pendant les années 1920. Le Majorat est le second des Nocturnes, après L’Homme au sable et avant Le vœu ; complet en soi et autonome, le texte est ici accompagné de 4 aquarelles hors-texte par A. F. Cosyns aux couleurs très vives et fraîches.

Rare édition moderne illustrée de ce conte de Hoffmann, dans une traduction nouvelle (inédite) par H.-J. Sikorski.

Édition moderne « semi-luxe » du début des années 1930 en deux tomes, deux volumes sur vélin, illustrée de 16 splendides aquarelles de Joseph Hémard, gravées et reproduites au pochoir pour ce sixième volume de la « Grande Collection Trianon. » (nu féminins et scènes à caractère légèrement érotique.)

Recueil de nouvelles écrites par l’écrivain allemand Ernst Theodor Amadeus Hoffmann, comprenant les textes suivants : La bien-aimée, La société dans le cabaret, Apparitions, Histoire du reflet perdu. Traduction de Gérard de Nerval. 4 aquarelles du peintre Édouard Gœrg. Un des 450 exemplaires sur vélin à la forme de rives. Demi-reliure maroquin à coins. plats jaspés. Dos à nerfs. Titre doré.

Édition originale. Un des 1100 ex. sur vergé à la forme de Rives. Couverture souple. Format in-12°, 72 pages. Cuivres et bois originaux de Gérard Cochet. Broché, couverture rempliée. Bel exemplaire.

Ce livre constitue le deuxième volume de la « Grande Collection Trianon », renommée pour ses illustrations coloriées au pochoir de la période Art Déco et dessinées par des peintres des années 1930. Celui-ci est un recueil de textes de Voltaire, préfacés par Jean-Louis Vaudoyer et illustrés de huit compositions hors-texte d'après les aquarelles originales du peintre russe Léon Zack.