MALRAUX, André ; Le Musée imaginaire de la sculpture mondiale (I. La statuaire.) Gallimard / N.R.F., 1952. Cartonnage Bonet. Illustré.

MALRAUX, André ; Le Musée imaginaire de la sculpture mondiale (I. La statuaire.) Gallimard / N.R.F., 1952. Cartonnage Bonet. Illustré.

Temporairement indisponible :
veuillez nous contacter pour plus d'informations.

Intérêt
Cet ouvrage de la Nrf appartient à la collection « La Galerie de la Pléiade », établie sous la direction de l’auteur. Il fut suivi de deux autres tomes dans la même collection et également reliés d’après une maquette de Paul Bonet (t. 2, Des bas reliefs aux grottes sacrées et t. 3, Le monde chrétien, 1952-1954) : l’ensemble constitue l’œuvre connue sous le titre collectif (etpostérieur) de Musée imaginaire de la sculpture mondiale.


Histoire du texte Le musée imaginaire de la sculpture mondiale

Malraux évoque dès janvier 1931, dans une lettre à Edmond Jaloux, le projet d’un essai, " une sorte de machin qui voudrait être à l’esthétique, histoire de l’art, etc., ce qu’est M. Teste à la philosophie " (IV, p. 1295); les premières ébauches conservées remontent à 1935 ; trois articles publiés dans Verve en 1937-1938 se donnent pour " les premiers fragments de la PSYCHOLOGIE DE L’ART "; sous ce titre général paraissent, après la guerre, trois ouvrages intitulés Le Musée imaginaire (1947), La Création artistique (1948) et La Monnaie de l’absolu (1950). Ils sont aussitôt recomposés en un nouveau livre en quatre parties, avec l’ajout des Métamorphoses d’Apollon, qui paraît en 1951 sous le titre Les Voix du silence. En 1965, une nouvelle version de la première partie, Le Musée imaginaire, fait l’objet d’une publication séparée. Enfin, Malraux a longtemps caressé, sans le mener à terme, le projet d’une refonte générale du livre de 1951, dont porte trace un exemplaire non relié, chargé de corrections manuscrites. […] Le Musée imaginaire de la sculpture mondiale est peut-être, en un sens, la pièce maîtresse de ses écrits sur l’art. Il en est à coup sûr la tentative la plus audacieuse.


(Source : [1] « Tout l’art du monde » par Robert Mélançon, compte-rendu de lecture sur André Malraux, Écrits sur l’art [Œuvres complètes IV et V] (Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 2004; volume I publié sous la direction de Jean-Yves Tadié, avec la collaboration d’Adrien Goetz, Christiane Moatti et François de Saint-Chéron, XC et 1590 p. ; volume II publié sous la direction d’Henri Godard, avec la collaboration d’Adrien Goetz, Moncef Khémiri et François de Saint-Chéron, LXXIV et 1782 p. À consulter également : [2])



Un fort volume in-4 illustré de nombreuses photographies en noir et blanc (reproduites en héliogravure), dans une reliure de l'éditeur de couleur ivoire ornée d'un décor polychrome d’après la maquette originale de Paul Bonet. Sans l'étui en carton gris et le rhodoïd, plats de la reliure défraîchis (salis, avec des défauts mineurs de coloration), gardes ainsi que les premières et dernières pages salies et tachées avec des traces de l'adhésif qui retenait le rhodoïd, papier légèrement bruni, sinon bon exemplaire. 786 pages + 16 p. hors texte, 703 ill, 11 cartes.

Cf. Huret, 332.

Cartonnage NRF
L’exemplaire présenté est relié d’après une maquette originale de Paul Bonet. Il fait partie d’un tirage justifié et a été imprimé sur papier .
Pendant les années 1940-1960 environ, Colette Duhamel, Pierre Faucheux (C.F.L.), Jacques Prévert (pour lui-même), mais surtout Paul Bonet, Mario Prassinos et Hollenstein réalisèrent des maquettes originales pour les reliures, notamment des exemplaires de tête, de la N.r.f publiés chez Gallimard.

Ouvrage de référence : HURET, Jean-Étienne Les Cartonnages NRF, Bibliographie., Librairie Nicaise, Paris (1997 [Première édition] ; 1998 [Deuxième édition]). (contient la liste exhaustive des 552 titres in-12 et in-4 décorés par P. Bonet et M. Prassinos de 1940 jusqu’en 1947)



Catégorie (1) Livre relié 
 
Catégorie (2) XXe siècle 
 
Catégorie (3) Art 
 
Catégorie (4) Essai 
  Contenu sous droits d'auteur — Dernière mise-à-jour : 2012-02-24 07:57:19

Recommandations

Cet ouvrage de la Nrf appartient à la collection « La Galerie de la Pléiade », établie sous la direction de l’auteur. Il fait suite à un premier volume (t. 1, Le musée imaginaire de la sculpture mondiale, ultérieurement intitulé La statuaire) et il est complété par Le monde chrétien (1954), tous trois dans la même collection, dont les exemplaires de tête ont été reliés d’après une maquette originale de Paul Bonet.

Cet ouvrage de la Nrf appartient à la collection « La Galerie de la Pléiade », établie sous la direction de l’auteur. Il constitue le troisième et dernier tome du Musée imaginaire de la sculpture mondiale et il suit, dans la même collection et également reliés d’après une maquette de Paul Bonet, les volumes précédemment parus sous les titres Le musée imaginaire de la sculpture mondiale (1) et Des bas reliefs aux grottes sacrées (2) : les trois furent réunis tardivement (voir ci-après, Histoire du texte). Il s’agit ici de l’édition originale du texte de Malraux.

Cet ouvrage de la Nrf constitue le premier tome de l’œuvre d’André Malraux actuellement éditée sous ce titre (La métamorphose des dieux) et le huitième volume de la collection « La Galerie de la Pléiade », établie sous la direction de l’auteur. L’auteur remania le texte et y ajouta ensuite L’Irréel (1974) et L’Intemporel (1976). Ces derniers qui n’ont jamais été publiés sous cette présentation, Gallimard ayant abandonné ces cartonnages de prestige à la date de leur parution. L’édition originale est achevée d’imprimer le 15 octobre 1957.

Cet essai d'André Malraux sur l'art constitue le troisième volume de la collection « La galerie de la Pléiade », dirigée par l'auteur. Quoique le texte ait été réédité par la suite, il bénéficie ici d'une abondante iconographie réunie par l'auteur (reproduite en héliogravure, dont 15 planches en couleurs). La reliure de l'éditeur est d'après une maquette originale de Paul Bonet.

Première édition collective et illustrée des Romans d’André Malraux, réunis en un volume relié d’après la maquette de Paul Bonet et illustrés de 32 hors-texte d’après les aquarelles du peintre Edy Legrand.