LEPAPE, Georges




Intérêt
Georges Lepape (1887-1971) a étudié à l’École des Arts Décoratifs à Paris, dans l’atelier de Fernand Cormon où Toulouse-Lautrec, Van Gogh, Sérusier, et Matisse avaient également été élèves. Son nom est attaché à l’histoire de la mode, plus particulièrement la mode parisienne de l’entre-deux guerres.

En 1911, il dessine Les Choses de Paul Poiret vues par Georges Lepape, la nouvelle brochure des modèles de Paul Poiret (tirée à 1000 exemplaires), après s’être lié avec ce dernier, puis, les années suivantes, les programmes du Ballet Russe. En parallèle, il réalise d’innombrables illustrations en double-page ou à pleine page, colorées au pochoir, pour des magazines de mode, (La Gazette du Bon Ton, Modes et Manières d’Aujourd’hui, Femina), et des réclames et des catalogues (avec George Barbier, Charles Martin, Umberto Brunelleschi, A.-E. Marty, Pierre Brissaud, Benito et Zyg Brunner, pour les Grands Magasins du Printemps). En 1925, ses décors et costumes pour L’Oiseau bleu, une féérie de Maurice Mæterlink font date. À partir de l’année suivante, surtout, il collabore au magazine Vogue de New York, pour lequel il dessine plusieurs couvertures qui sont restées célèbres.

Les premiers notables parmi ses (rares) livres illustrés sont les Œuvres de Colette, chez Albin Michel (Claudine à l’école, 1931), puis celles d’Alfred de Musset (en 10 volumes in-quarto : Paris, Le Vasseur et Cie., 1937). Pendant la guerre, Georges Lepape illustre deux titres pour l’éditeur Émile Chamontin (Le Satiricon de Pétrone, 1941 ; L’abbesse de Castro de Stendhal, 1942)

Après celle-ci, il se illustre un certain nombre de livres appartenant à des collections dites « semi-précieuses » ou au tirage assez important : il met alors en images des textes du début du siècle –Paul Géraldy : L’amour en 1945, Toi et moi en 1947 ; Sacha Guitry : Œuvres complètes illustrées, chez Raoul Solar, 1952-1953–, du XIXe siècle –Honoré de Balzac : La Comédie humaine chez André Martel, 1946 ; Victor Hugo : Œuvres complètes illustrées chez le même éditeur, 1955– ou des classiques de la littérature –les Fables de La Fontaine (1950), Le banquet de Platon (1953).

Très ironiquement, outre L’Initiation Vénitienne d’Henri de Régnier (qu’il illustre pour la Société des Amis des Livres, à Paris, en 1929. Le tirage est limité à 120 exemplaires), son livre illustré qui bénéficie de la meilleure cote est Aphrodite. Mœurs antiques. Pourtant, Georges Lepape n’aurait pas dû y travailler : sa contribution partielle n’est due qu’au décès prématuré du premier dessinateur, George Barbier (2 volumes in-quarto pour Les Bibliophiles de l’Amérique latine, 1954).


Le style figuratif de Georges Lepape associe un trait nerveux, parfois anguleux et proche des caricatures de sa jeunesse, à de larges à-plats de couleurs, surtout dans des tons clairs et des pastels. Les miniatures orientales, persanes, dont le goût et la connaissance furent introduits par l'orientalisme, semblent avoir été une source importante d'inspiration pour lui.

Illustration pour le magazine Femina (noël 1923)

1. Œuvres illustrées (liste partielle)

1911

  • POIRET, Paul. Les choses de Paul Poiret vues par Georges Lepape. Paris, Chez l’auteur, 1911. Monod, 9205.

1925

  • MAETERLINCK, Maurice. L’oiseau bleu. Féérie. Paris, Le Livre, 1925. 14 compositions coloriées au pochoir.

1929

  • RÉGNIER, Henri (de) L’Initiation vénitienne. Paris, Société des Amis des Livres, 1929. 32 compositions en couleurs.

1930-1931

  • WILLY / COLETTE. Claudine à l’école. Claudine s’en va. Claudine à Paris. Claudine en ménage. Paris, Albin Michel, 1930-1931. In-8 broché.

1937

  • MUSSET, Alfred (de). Œuvres complètes. Paris, Le Vasseur et Cie, 1937. 10 volumes. In-4 broché.

1941

  • PETRONE. Le satiricon. Paris, Émile Chamontin, 1941. In-8 broché.

1942

  • STENDHAL. L’abesse de Castro. Chronique italienne. Paris, Émile Chamontin, 1942. In-4 broché.

1945

  • GERALDY, Paul. L’Amour. Paris, Éditions de l’Île de France, 1945. In-8 broché sous étui rigide.

1946

  • BALZAC, Honoré (de) Œuvres complètes illustrées. Paris, A. Martel, 1946-1951 (autres illustrateurs : Joseph Hémard, Picart le Doux, Berthommé Saint Andre, André Collot, Georges Lepape, Pierre Leconte, André Hofer, Pierre Rousseau, Pierre Noel, François Salvat, Dan Sigros, Gaston Barret, Jean Traynier, Fabiano, Paulette Humbert, Raoul Serres, Léla Pascali, Beauville, André Marty, Klein, Jean Gradassi, Schem, Grau-Sala, Lechantre, Pierre Leroy, Jean Dulac, Marianne Clouzot, Georges Villa et Maurice Leroy) 30 volumes. In-8, reliure de l’éditeur.

1947

  • GERALDY, Paul. Toi et moi. Paris, Éditions de l’Île de France, 1947. In-8 broché sous étui rigide.

1954

  • LOUŸS, Pierre. BARBIER, George (illus.) Aphrodite. S. l., Les Bibliophiles de l’Amerique Latine, 1954. (Ouvrage dont l’illustration fut commencée par G. Barbier (mort en 1932) à la fin des années 20 et achevée après-guerre par G. Lepape à la demande du graveur Pierre Bouchet) 23 compositions /53 par G. Lepape (les autres de G. Barbier).

2. Bibliographie

  • LEPAPE, Claude ; DEFERT, Thierry. From the Ballets Russes to Vogue. The Art of Georges Lepape. New-York, The Vendome Press, 1984.


Pour découvrir d’autres artistes du livre, vous pouvez consulter l’Index des artistes du livre.



Contenu sous droits d'auteur — Dernière mise-à-jour : 2010-04-24 11:29:56

Recommandations

Édition spéciale réalisée par Émile Chamontin pour le centenaire de la mort de Stendhal (1842-1942) ; illustré en couleurs par les dessins de George Lepape : 1 frontispice, 7 hors-texte, lettrines, têtes-de-chapitre et culs-de-lampe. Rare illustré moderne.

Texte établi et traduit par Émile Chambry. Le Banquet est un texte de Platon écrit aux environs de 380 avant J.-C. Il est constitué principalement d’une longue série de discours portant sur la nature et les qualités de l’amour. Le Banquet est avec le Phèdre, un des deux dialogues de Platon où le thème majeur est l’amour. Dans ce texte, Platon fait entendre des voix différentes pour parler de l’amour. Dans le Banquet, les paroles des personnages ne sont pas directement retranscrites. Platon ne les rapporte pas non plus en tant que narrateur, et préfère se servir d’un intermédiaire, Apollodore. Il raconte en effet comment Apollodore vient à refaire le récit de cette soirée, en rapportant toutes les paroles importantes qui y furent échangées. Nombreuses illustrations hors-texte (9), bandeaux, culs-de-lampe par Georges Lepape. Publié par Flammarion dans la collection Les classiques de l’amour en 1953.

Sorte de manuel de la séduction et de la vie en couple, depuis l'adolescence jusqu'à la vieillesse, à l'usage des hommes. Texte inédit de Paul Géraldy, le poète de la vie mondaine pendant les années folles. Charmante édition illustrée d'après les dessins originaux en noir (dans le texte : vignettes et culs de lampe) et en couleurs (compositions hors-texte) de Georges Lepape. Typographie soignée.

Un volume in-8 relié dans un cartonnage de l'éditeur. Préface de Michel Braspart, ouvrage orné de quatorze illustrations en couleurs de Georges Lepape et d'un portrait de Victor Hugo (un volume complet et indépendant en soi des Œuvres complètes de Victor Hugo, du tirage justifié et limité à 3914 exemplaires). Bon exemplaire. 150 x 220 mm. 466 pages.

Tome seul, complet en soi, des Œuvres complètes d’Alfred de Musset chez A. Le Vasseur & Cie (qui comptent 10 vol., ici le troisième). Ce recueil comprend les textes suivants : La nuit vénitienne, André Del Sarto, Les caprices de Marianne, Fantasio, On ne badine pas avec l’amour et Barberine. L’ouvrage est illustré d’après quinze compositions originales de Georges Lepape reproduite hors-texte et placées sous serpente. Celles-ci ont été gravées sur cuivre et tirées dans les ateliers de Draeger Frères, ces derniers étant également les auteurs de l’ornementation.

Au sommaire de ce numéro spécial en bon état se trouve notamment une série de 4 compositions en couleurs de Paul Iribe, André-Édouard Marty, Georges Lepape et Mariette Lydis, intitulée La femme chez elle, mais aussi des compositions de Maurice Lalau et une magnifique laque gravée de Jean Dunand.