FOX, Charles James. Histoire des deux derniers Rois de la maison des Stuart, suivie de pièces originales et justificatives ; ouvrage traduit de l'Anglais auquel on a joint une notice sur la vie de l'auteur. Paris, H. Nicolle, Giguet et Michaud, 1809

FOX, Charles James. Histoire des deux derniers Rois de la maison des Stuart, suivie de pièces originales et justificatives ; ouvrage traduit de l'Anglais auquel on a joint une notice sur la vie de l'auteur. Paris, H. Nicolle, Giguet et Michaud, 1809

  • 100.00 €
    Bel exemplaire bien relié

Intérêt
Cette histoire des deux derniers souverains d'Angleterre, Charles II et son frère, Jacques Ier, rois appartenant à la Maison des Stuart dont le règne fut caractérisé par des troubles civils, est de Charles-James Fox (1749-1806). Ce dernier, chef de file du parti des Whigs. grand orateur, prit notamment parti pour l'indépendance des États-Unis d'Amérique et pour la Révolution française. Il fut aussi l'ami du Marquis de La Fayette et devint le premier Secrétaire d'État aux affaires étrangères de sa nation.

Son œuvre d’historien est, comme sa pensée politique, résolument partisane de la Constitution face au pouvoir monarchique. La première édition en Français de son Histoire des deux derniers Rois de la maison des Stuart a été publiée chez H. Nicolle, Giguet et Michaud en 1809, tandis que des extraits d’une autre traduction non autorisée avaient été publiés auparavant dans Le Mercure. L’impression du livre a quant à elle été réalisée par les frères Mame. La publication de ce volume en 1809, alors que la France impériale se croit tout juste sortie des troubles révolutionnaires, a valeur d’exemple : les errements passés du voisin grand-breton montreraient la voie à suivre pour trouver le bon équilibre entre constitution et pouvoir d’un seul et pour réconcilier le peuple avec le Gouvernement. Cela n’était pas pour plaire à l’Empereur Napoléon. À ce sujet, des «difficultés» liées à l’édition du texte, mentionnées en avertissement, sont éclaircies par Quérard III,187 : «Cette traduction est curieuse par les suppressions et mutilations que la censure impériale lui a fait subir, et dont l’indication remonte, dit-on, à Napoléon lui-même [...]» Sinon, le livre a autant de valeur pour sa notice biographique sur l’auteur (qui occupe 62 pages) que pour le traitement intéressant de son sujet et pour le témoignage historique qu’il constitue.




Deux tomes en deux volumes in-8 (125 x 200 mm) reliés à la Bradel en demi-basane maroquinée de couleur noire. Pièces de titres sur fond rouge, assorties aux plats cartonnés revêtus de papier glacé de la même couleur. LXXII-368 et 246 pages. Petits frottements d'usage, quelques taches et léger jaunissement du papier d'édition, sinon bel exemplaire de la première édition de ce texte rare, témoignage historique tiré des livres du poète parnassien et académicien français (successeur de Victor Hugo) Charles Marie René Leconte de Lisle (1818-1894) : ce dernier a laissé son timbre humide sur la page de titre. La reliure est de, comme l'indique une notice collée sur le deuxième plat.



Catégorie (1) Livre moderne 
 
Catégorie (2) Livre relié 
 
Catégorie (3) Texte rare 
 
Catégorie (4) XIXe siècle 
 
Catégorie (5) Histoire et archéologie 
 
Catégorie (6) Mémoires et biographies 
  Contenu sous droits d'auteur — Dernière mise-à-jour : 2016-12-13 09:18:48